Réhabilitation thermique : une opération bientôt achevée !

 La plus grande réhabilitation thermique d’Ile-de-France entre dans sa dernière phase au Mont-Mesly et à Chéret.

Après l’acquisition, en 2010, du patrimoine d’Icade par Créteil Habitat, une vaste opération de réhabilitation thermique a été engagée en 2012 pour lutter contre la précarité énergétique. Après avoir réalisé des travaux à l’intérieur des logements et ensuite sur le bâti, la plus vaste opération de réhabilitation est en phase d’être achevée.

Sur une période de 3 ans (2015-2018), 2600 logements répartis dans 60 bâtiments vont bénéficier :

  • d’une isolation thermique par l’extérieur,
  • de travaux d’étanchéité sur les toitures terrasses,
  • d’une réfection et d’un embellissement des façades.

Aujourd’hui, le changement se voit !

Une harmonie d’ensemble et une identité pour chaque secteur.

La plus grande réhabilitation thermique entre dans sa dernière phase au Mont-Mesly.

 

P1020392

L’ampleur de l’opération nécessite un travail en plusieurs phases, tous les immeubles n’entrent pas en chantier simultanément.

L’embellissement des façades a été recherché à travers un projet architectural d’ensemble, confié au cabinet d’architecture Semon Rapaport.

L’objectif est de conserver une unité commune au quartier, tout en réservant une identité propre à chaque bâtiment.

 

 

Au terme de l’année 2016, 32 bâtiments ont été livrés (Cf. photos ci-dessous).

En 2017, les travaux de réhabilitation se poursuivent ! 23 bâtiments viennent s’ajouter à ceux livrés précédemment.

Un suivi thermographique est réalisé par le bureau d’études Agotherm et permet d’analyser l’impact positif des travaux en termes de déperdition de chaleur.

 

Parmi les livraisons, on compte les réalisations suivantes : 2 rue Claude Debussy, 8-10 rue Pierre Lescot, 2-14  rue Robert Delaunay, 1-9 Impasse Fernand Léger, 3-7 rue Edouard Vuillard, 2-8 Allée des Guiblets, 1-7 rue de la Côte d’Or, 1-7 rue de la Plumerette, 19-23 rue Emmanuel Chabrier, 46-48 Boulevard Kennedy, 1 rue Gustave Charpentier…

 

Immeuble Blériot avant (été 2015) / après (mars 2016)

P1010693               P1020635

Immeuble Cheret avant/après (2016)

                          

 

 

 

Immeuble Edouard Vuillard avant/après (2017)

 

P1010724                         P1020701

Tour Savar (2016/2017)

 

Objectifs : maîtriser les charges pour préserver le pouvoir d’achat des locataires

Au-delà de l’embellissement général des deux quartiers, c’est bien la maîtrise des dépenses d’énergie qui est en jeu. Les travaux engagés permettront une réduction moyenne et globale de 56% des déperditions thermiques et des émissions de gaz à effet de serre. Après travaux, les immeubles seront classés C pour 52 immeubles et D pour 9 autres, au tableau des performances énergétiques : une excellente note pour des bâtiments construits dans les années 60. A titre d’exemple, l’économie annuelle sera d’environ 240€ pour un T3.

La 3ème  ligne de quittance neutralisée par les économies attendues

A l’issue des travaux de réhabilitation, la contribution des locataires au partage des économies est appliquée sur une 3ème  ligne de quittance, selon l’arrêté 23/11/2009 de la loi Molle. Toutefois, conscient de la nécessité de préserver le pouvoir d’achat des locataires, Créteil Habitat a décidé d’anticiper la baisse des consommations à travers une diminution de la provision de chauffage équivalent au montant de la  3ème ligne de quittance. Ainsi le montant global de la facture ne change pas ! La diminution des consommations sera d’autant plus grande que les locataires s’impliqueront dans la lutte contre les déperditions thermiques. A la fin de la réhabilitation de chaque immeuble, un livret pédagogique sera proposé aux locataires, pour apprendre -ou réapprendre ! les bons gestes pour maîtriser ses consommations.

 

Aujourd’hui, c’est un patrimoine rénové et performant !

En 2018, c’est la perspective d’une opération de réhabilitation quasiment achevée.

Au premier trimestre, on compte la réception des travaux des bâtiments suivants : 70-74 av. du Docteur Paul Casalis (résidence Kennedy), 84-90 av. du Docteur Paul Casalis (résidence Casalis 2).

Travaux – Résidence Casalis 2 (fin 2017)         Après travaux – Résidence Casalis (2018)

Après travaux – Résidence Kennedy (2018)

 

A l’issue des travaux, les résidences Casalis 2 et Kennedy gagneront 2 classements énergétiques passant ainsi de E à C. La rénovation thermique permettra de diminuer de moitié le niveau des émissions de gaz à effet de serre, les déperditions thermiques seront réduites de 47%.